02/03/2006

Arrête ton Charleroi !

Les gouttes de neige fondante s'écrasent mollement sur le pare-brise. Route de Mont-Saint-Jean, miroir humide. Autoroute de Paris, embranchement de Charleroi.

Je relis mentalement le courriel m'enjoignant d'envoyer mon curriculum vitae, je me repasse la conversation avec la personne qui me fixe rendez-vous en cette mi-février à Charleroi. Mes mains moites glissent nerveusement sur le volant. Typique, cette transpiration froide et gluante. Comme une débutante qui, haletante d'angoisse et d'espoir, se rue à son premier rendez-vous d'embauche. Sortie de l'ennui, du mutisme, de la révolte et du sommeil du non-emploi par la magie de quelques mots, une heure, une adresse. Quelqu'un m'attend, veut m'entendre, souhaite me voir. Pour me comparer, m'évaluer, me questionner. Eventuellement pour me sélectionner.

Au suivant.

Un entretien et des tests plus tard. Pas de la porte. Merci d'être venue, on vous recontactera.

15:35 Écrit par Stockwell | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.