18/10/2006

Sables émouvants

Je ne veux pas que le noir se lève, sombre héros de mes nuits. Nuitamment les vérités sortent, délinquantes, sans dessus mais plus en dessous de tout. Boulet rouge que je tire, marquée au fer. Je ne veux plus sortir. Des heures et des jours qui balancent et puis flanchent. Je ne veux plus sortir et je n’en sors pas. Pas à pas les sables émouvants avalent goulûment des pans de temps. La vie s’enfuit. Rejoint le point de l’horizon où elle se fiche. Camisole de faiblesse. Carnet de doutes. Je ne veux plus sortir.

15:36 Écrit par Stockwell | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.